Actus

05/07/2017

Week end Triathlon Sablais!

posté à 22h12

Crédit Photo AGpics

01 et 02 juillet 2017
Week end Triathlon Les Sables d’Olonne (Tanchet)

01/07 - 17h00 Triathlon Relais Toys Motors des Entreprises
300m / 12km / 3.6km
19°C Ensoleillé 14Nd NW / WATER 17°C (Lac de Tanchet)
Team PASO 3
SWIMMER : Olivier Vallée, Chef d’entreprise
RIDER : Jonathan Teillet,  Comptable
RUNNER : Yann ROCHETEAU, Triathlète amateur Team PASO Sport

Le week end Triathlétique des Sables d’Olonne arrive avec une météo compliquée, mais les Dieux du ciel sont plutôt conciliants pour le Triathlon Relais Toys Motors. Malgré tout, la houle oblige l’organisation à effectuer la natation dans le Lac de Tanchet.
Je cours cette épreuve sous les couleurs de mon partenaire principal PASO Traiteur.
L’esprit est festif avec toutes ces entreprises Sablaises ou Vendéennes réunies pour ce triathlon où l’objectif principal est de passer un bon moment en équipe !
Plusieurs de mes partenaires ont constitué des équipes c’est aussi l’occasion de se retrouver !
Paso traiteur / IBIS Styles les Sables d’Olonne /Titok Production avec MX3 / Marmin Espaces Verts (vainqueur de l’épreuve) / La Conserverie la Sablaise / Bernaudeau Cycles.
Bravo à tous ces Finisher pour cet engagement !
La victoire revenant à Marmin Espaces Verts 1 et la 2ème place à l’équipe 1 de Mousset, nous arrivons à nous hisser sur la 3ème marche du podium !
Un bon moment passé sans pression et beaucoup de plaisir à partager ce moment avec mes coéquipiers d’un jour ! Le lendemain il faudra être plus offensif…

02 juillet 2017 15h00, marée haute
22°C Ensoleillé 14 Nd W / WATER 16°C
Triathlon M 1500m / 40km / 10km
La journée s’annonce vraiment pourrie, crachin et chaussée trempée… mais là encore les Dieux du ciel retournent la situation ! Grand soleil pour l’après midi de course !
Cette année l’objectif de victoire apparait compliqué avec la venue de Frederik Van Lierde au sein du LSVT.
Je ne vais pas ressortir le palmarès de notre Belge mais le principal reste tout de même son titre de Champion du Monde IRONMAN à Hawaii en 2013 que j’ai vécu « presque » en direct !
Afin de me motiver et ne pas trouver d’excuse je me rappelle la célèbre citation de Mr Jean Claude Dus :
«Oublie que t’as aucune chance, vas-y fonce ! On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher »
Après tout Fred revient d’une période de surcharge de 3 semaines de stage à Font Romeu. Peut-être est-il un peu émoussé ?
Du coup pas de pression, personne ne m’en voudra de ne pas monter sur la première marche du podium, bien évidemment pas de rivalité envers Fréd, le personnage est une figure mondiale du triathlon, très humble et sympathique, j’apprécie vraiment le bonhomme, c'est un modèle de professionnalisme.
Ce n’est pas pour autant que je ne vais pas tout mettre pour être au plus près, voire mieux !
Le plan d’eau est un peu agité mais rien de méchant, la température fraîche mais malgré cela j’effectue une natation correcte en sortant 4ème à 2’ de Fréd. Je m’attendais à largement pire.
Depuis ma courte reprise après Boulder, j’ai les Watts sous la pédale, je pars confiant et croise comme prévu Fréd sur le parcours. Je suis désormais second.
Au fil des tours il me prend du terrain, je comprends qu’il est préférable que je reste sur ma cible sinon je risque d’exploser à vouloir le chasser.
Chose faite je pose avec 6’ de retard en gros j'ai pris 1' par 10km. Le troisième se situe lui à 2' et je ne connais pas les qualités pédestres du garçon!
Premier tour à pied, il n'est pas nécessaire de se mettre en travers, je ne mettrai pas 6' a Monsieur Van Lierde en course à pied.
On m'annonce les écarts qui sont stables sur la tête et j'ai repris du temps sur le second. En revanche je reste prudent car le troisième Benjamin Chiron à l'air de revenir.
Fin du second tour je peux me satisfaire de cette seconde place, avec des chronos et une bonne gestion de course, trois semaines après l'IM de Boulder et seulement une semaine à replacer de l'intensité c'est plutôt signe d'une bonne récupération.
Bravo à mes collègues de club du LSVT pour avoir super bien géré cette organisation, à Fréd pour ce test de fin de cycle plutôt positif pour la suite et un grand merci aux bénévoles que je côtoie souvent au bord du bassin!

Next step le triathlon LD de l'Alpe d'Huez! Je vais pouvoir tester le BMC Time Machine 01 dans les longues ascensions!


 

les résultats du we


15/06/2017

First 35/39- 10 overall - 6th qualification

posté à 02h01

IRONMAN Boulder Colorado / USA
Altitude 1650 mètres
SWIM 3.8 K (1 loop) / BIKE 182 K (3 loop) + Finish 1400 D+ / RUN 42.2 (2 loop) - 3 U turn 400 D+
June 11, 2017
°F lucky not too warm / cloudy
WATER °F too warm
START LIST +/- 1300, PRO M 15
IRONMAN WORLD CHAMPIONSHIP SLOTS : 40 in total ; 3 in AG 35/39

Ça y est, jour J !

Première expérience d’un « rolling start » pour moi : à 6H20 on part un par un dans l’eau, je me suis placé dans les premiers (3ème à mettre les pieds dans l’eau)
Etrange sensation de prendre le départ d’une course, un triathlon et encore plus un IRONMAN où l’on est très nombreux et de partir quasi seul dans l’eau !
Le sentiment de partir pour une session matinale.
Difficile de se mettre dans le tempo, je prends mon temps pour rentrer dans la course, méfiant de l’altitude. Quelques nageurs me passent puis je me décide à me caller dans les bons pieds !
J’avais repéré juste derrière moi une féminine au profil d’open water swim.
On évolue dans un petit groupe puis je perdrai sur le dernier tronçon, me faisant sortir une trentaine de seconde derrière en 59’(pas grandiose mais dans mon prévisionnel haut)

C’est parti pour les 3 boucles de vélo, on en saura peut être plus sur mon classement d’ici un tour.
Je pars avec deux mecs, un à l’air de rouler aléatoire et l’autre à l’air d’être solide en descente et sur le plat. Je les laisse filer pour ne pas me mettre horse cible.
Je comprends vite que le vélo va être très solitaire, ça change de KONA !
Premier passage en 1H30 plus ou moins dans ma cible watt. J’espérais passer en 1H35 donc maintenant il va falloir assumer pour ne pas ralentir !
Pas moyen de savoir mon classement mais j’ai doublé quelques athlètes masculins et féminins.

Second tour je me retrouve à passer les derniers à sortir de l’eau, sentiment d’être Fast mais c’est traître, juste que l’on a pas les mêmes objectifs, il faut donc ne pas s’endormir !
Du coup dans le lot je ne pense pas prendre des places au ranking.
1H31 avec un stop au « special need » afin de récupérer mes bidons Mx3.
Toujours dans la cible mais bon il reste un tour !

Sur ce troisième lap un jeune de 25 ans me passe, je m’en sers comme target et espère le passer dans la partie la plus ascensionnel, mais finalement il est nerveux et véloce, c’est donc lui qui me largue ! Peu importe on n’est pas dans la même catégorie et j’ai les jambes qui commencent à donner des signes de faiblesse, pas de prise de risque !
Idem 1H30 au tour, en revanche je n’ai pas maintenu mes watts, pas grave le principal c’est d’avancer !
Je retrouve mon « cadet » il reste la section pour rentrer down town que je n’ai pas repérée, j’avais estimé y passer environs 10’ .
Finalement on enchaîne différentes pistes cyclable à la US en dalles de bétons, ça vire à gauche, à droite, sous les ponts etc…C’est à ne plus en finir pour arriver à T2, il nous aura fallut 20’, du coup j’ai servi d’ouvreur à mon seul compagnon de ces 182 km.
4H50 à T2 je suis toujours dans mes prévisions mais j’espérais tout de même y passer un peu moins de temps.

On a été épargné par les fortes chaleurs sur cette partie cycliste, et le marathon devrait être en partie ombragé.
Enfin des infos sur la course, Daphné me dis que je suis 3ème. Le cerveau n’est pas trop connecté je ne sais pas si je suis 3ème dans ma catégorie ou chez les age grouper (sans les PROS).
Bref j’ai 42.2 km pour voir ça et 3 U turn pour vérifier.
Je pars rapidement dans mon tempo, et croise rapidement Tim O’Donnell en tête et largement.
Je commence par reprendre un ou deux coureurs, et je commence à pouvoir contrôler qui est devant. Mais pas simple de savoir si un age grouper ne s’est pas intégré parmi les pros.
Finissant la première boucle je comprends que le parcours n’est pas si simple, que cette section ou l’on remonte la rivière, forcement ça grimpe !
Je vois que je vais avoir de la peine à tenir ma cible.
Daphné m’annonce que je suis 1er et que le 2nd est à 1’15…
Je commence à avoir peur de prendre un « bambou » , les jambes ne sont plus au mieux alors que je suis dans les sections plutôt descendantes, le mental commence à être à la peine !
Je me fixe donc des objectifs intermédiaires à tenir et dès que j’ai un coup de moins bien je me dis : « Yann tu es en train de perdre ton ticket pour Kona, relance »…
Je tiens au mieux de la sorte jusqu'au finish.
Même pas pu prendre le temps de profiter de cette dernière ligne droite tellement j’étais à l’ouest !
3H08 bien loin des prévisions, je m’étais mis en tête de re passer sous les 3H et d’améliorer mon PR …j’avais sous estimé le parcours !

Mais peu importe, je remporte mon groupe d’âge (second age grouper), qui était l’option désirée mais surtout c’est direction Hawaii en Octobre et c’est bien cela le principal !

TOP 10 au scratch-1st 35/39- Hawaiian qualifer – 9H07 (59’/ 4H53 / 3H08)

Un grand MERCI à toute l’équipe qui s’est mise en place autour de ce projet.

Mes sponsors PASO Traiteur – Yacht Care Services – Altead Augizeau – La Mie Câline

Mes équipementiers Mx3, Aquasphere/MP, BMC Switzerland avec Bernaudeau Cycles, Brooks, BV Sport, VEETS , Craft avec Running les Sables.

L’ensemble des entreprises m’aidant à boucler les budgets :
Ibis Style les Sables d’Olonne, Conserverie La Sablaise, Marmin Paysage Olonne sur mer, Le Pierrot Brasserie, l’Atelier Saint Pierre, Un Zeste de Bien Etre, ADJD Consortium ainsi que les anonymes…

Les kinés, Osthéo, thérapies alternatives, podologue, Cryothérapie au Relais Thalasso Les Sables d’Olonne, les cours de Yoga…

La Moustachette Community Manager et surtout Stéphane Palazzetti LDP consulting qui me construit depuis 2013…

On peut voir que tout est presque en place pour sauter le pas et évoluer sous statut PRO !

Manque juste un peu plus de temps pour s’entraîner, un peu plus de temps pour récupérer et un peu de logistique afin de gérer au mieux les déplacements….Affaire à suivre 

 

resultats


09/06/2017

IM Boulder Colorado/ USA

posté à 21h40

Boulder Colorado USA
JUNE 11, 2017
IRONMAN age group START 6:20 AM (soit 14H20 aux Sables)
« rolling start » *
Altitude 1500 mètres
75/95 °F soit 25/35 °C
Water 18 °C (Boulder Reservoir)
TOTAL SLOTS = 40

Cela fait bientôt une semaine que l’on est arrivé ici à Boulder, un voyage toujours long mais ça vaut le coup !

Ma tentative de qualification pour le WORLD IRONMAN CHAMPIONSHIP Hawaii/Kona se fait cette année dans le Colorado. Choix de date et de découverte de cette partie des Etats-Unis.

Il faut « s’acclimater » à la météo (chaud et ensoleillé avec une tendance à virer à l’orage en fin d’après midi) mais surtout à l’altitude 1500m cela me rappelle les séances effectuées en Janvier aux Arcs 1800.

Le mode de vie ici est vraiment sympa et cool !
Très axé sur la pratique du vélo, de la randonnée montagne, Triathlon, Yoga….Particularité surprenante pour nous Français, ici la « weed » est légalisée, pour les traitements etc…On retrouve des publicités dans les magasines et des boutiques spécialisées, les gens y sont donc très détendus . Pas d’inquiétude je fonctionne toujours avec mon infusion « jambes légères » au repas d’avant course !

Durant la semaine on a eu l’occasion de tester et repérer les différents parcours et sites de la course qui s’annonce « sympa » mais comme me l’a confié Tim O’Donnell « traitre » !

En reprenant Stéphane Palazzetti, « le travail est fait il ne me reste plus qu’à bien distribuer les cartes », n’étant pas joueur j’espère ne pas me planter !

Le jour J approche, mon BIB NUMBER #184

Vous pourrez suivre la course sur le LIVE en lien ci-dessous, ainsi que sur ma page FB.

Il n’y a plus qu’à !

A bientôt

 

TRACKER and Live


20/04/2017

BMC TIME MACHINE01 - La bombe!

posté à 18h37

Je profite de cette semaine «régénérante » pour faire un bilan de ces premiers kilomètres parcourus sur le BMC TimeMachine01.

La période d'euphorie du vélo neuf passée, je suis actuellement dans la préparation spécifique pour l'IRONMAN de Boulder.

J'ai donc pu tester la machine lors de sorties longues, courtes, intensives ou pas, sous la pluie, dans le vent, sur home trainer.

Lorsque que l'on me demande : « Alors? Ce nouveau vélo? »

Les premiers mots sont simples, une BOMBE ! Hallucinant....

Le visuel claque, les premiers coups de pédales me montrent que l'ergonomie me convient bien.

Quelques ajustements de Joël Steve « velo fitting » et là j'ai vraiment l'impression de ne faire qu'un avec la machine.

La configuration du montage avec les ZIPP 404 et 808 est favorable, mais je ne pensais pas sentir une telle différence de rendement.

Si c'était un cheval on pourrait l'appeler «Fend la bise », c'est dingue comment il passe au travers du vent de face, pourtant ma pilosité faciale n'aide pas :-)

Le sentiment que le moindre watt écrasé dans la pédale augmente la vitesse d'avancement.

D'ailleurs ce n'est pas qu'une sensation, car en moyenne pour des watts moyens développés, la vitesse moyenne est toujours plus importante.

La sensation d'une machine qui demande à avancer toujours plus vite, malheureusement j'ai mes limites. Cependant les longues sessions m'ont montré un état de fatigue physique et musculaire moindre que les années passées. Commençant à me connaître, je sais que le vélo n'y ai pas pour rien.

La prise en main du poste de pilotage est confortable, sécurisante et suite à un bon ajustement me semble optimale.

La qualité du freinage est un régal, même si je n'espère pas avoir trop besoin de m'en servir sur les courses. C'est toujours rassurant de pouvoir s'arrêter à un rond-point lorsque l'on arrive un peu vite.

Le montage montre également un confort certain, l'ensemble absorbe bien les irrégularités de la route.

L' eTAP efficace et fluide....

En gros je suis plus que satisfait, il ne me fera pas faire de miracle, mais pour l'instant me met en confiance dans cette préparation. J'ai donc hâte d'être au 11 juin!!!

Un grand MERCI à BMC Switzerland de leur confiance apportée dans mon projet ainsi qu'à Bernaudeau Cycles d'avoir pu m'assister dans ce projet!

Pour parler plus technique voici la vidéo officielle de la machine:

 

Video TIME MACHINE COCKPIT SYSTEMS


15/03/2017

Duathlon S de Vairé

posté à 22h00

2017 Dimanche 12 Mars
DUATHLON S - 5km run/ 20km bike/ 2,5km run
Vairé (85)
Météo : pluie, pluie et re pluie + vent.... = froid


La fin de semaine s'est pourtant bien terminée, avec la venue de Frédérik Van Lierde aux Sables afin de finaliser les conventions entre la Société PASO et le LSVT.
L'occasion d'un petit entraînement matinal sur le front de mer.
PASO rentre dans les partenaires de FVL et par la même me soutiendra pour la saison 2017, avec pour objectif ma qualification lors de l'IM Boulder (11 Juin ) au championnat du monde IRONMAN à KONA (14 Octobre). J'espère bien pouvoir y retrouver mon nouveau partenaire du LSVT.

Avec Stéphane Palazzetti on a placé le duathlon de Vairé, épreuve qui n'a rien à voir avec mes objectifs mais qui me « faisait » plaisir.
Organisé entre autres par le LSVT à deux pas des Sables d'Olonne et n'étant pas encore dans la période de préparation spécifique pour l'IM Boulder, l'ensemble colle au planning.

La météo exécrable de ce dimanche calme mes ardeurs.
Après un échauffement écourté par l'humidité ambiante, on prend place pour le départ.
Les jeunes sont bien motivés, l'épreuve est qualificative pour le championnat de France.

Un premier run à une quarantaine de secondes de la tête me place 12ème, je ne suis pas dans les clous mais je reste confiant pour la partie cycliste.
La route est détrempée mais je connais très bien la parcours, d'entrée de jeu une longue descente, tout à droite je watt pour rentrer au plus vite sur le groupe que j'aperçois devant.
La roue avant se met à « flotter », je crois à une crevaison me relève et tâche de m'arrêter, ce qui me prendra plusieurs dizaines de mètres (certainement un choix non judicieux des roues
Finalement rien, je check tout de même la roue arrière, la potence …. J'ai dû perdre de l'adhérence...
Bref je repars au pied de la bosse, des packs m'ont passés...
A partir de là je tâche de remonter sans conviction, c'est plié...
Second run de 2.5km le corps transi de froid...Ce n'était donc pas ma journée !
Large victoire de Celestin Guillon.

On oublie cette journée et place à la préparation pour Boulder.

Stage de préparation finale bloqué en semaine 20 sur Lanzarote...Désormais les semaines vont être plus chargées !

À bientôt

 

Résultats




» Consulter les archives

RSS