Actus

11/12/2019

IM Busselton WA Australia

posté à 05h45

Des fois ça ne se passe pas comme on le voudrait ou comme ça devrait, même si le triathlon n’est pas mathématique !
Ce « des fois » peut être plusieurs, et quand ça tombe plusieurs fois de suite, ce n’est pas cool!
IronMan de Busselton (Western Australia), dernière course de la saison, à défaut du plan A au Wisconsin (la préparation aurait été trop courte) et du plan B Langkawi en Malaisie (validation de l’inscription par IRONMAN trop tardive), je me retourne « par défaut » sur mon choix de cœur à Busselton. Suite à une excursion d’un an en Australie, il y a déjà 12 ans, je tenais à revenir sur cette « île ».
Une préparation plutôt correcte avec quelques soucis « mécaniques » mais sans plus. Effectivement les dernières semaines n’ont pas été tendres vu la météo sur la France en Octobre / Novembre.
Puis sur place, quasi deux semaines d’adaptation, pour s’acclimater à une température pas si haute que ça et récupérer du jet lag.
En gros je suis plutôt confiant !
Un belle start list avec entre autre Alistair Brownlee, Cameron Brown pour les plus connus.
Anthony Costes et Jéremy Jurkiewicz ainsi que moi-même on représentera la France dans la liste PRO.
Sport@chTV ne sera pas présent pour le coverage, la Moustachette ne pouvant se libérer, cela n’a pas eu l’air de me résussir.
Comme prévu une natation sur deux tours plutôt solitaire pour moi dans mes allures soit 58’. Ce qui me laisse partir à vélo dans de bonnes dispositions à la 16ème place.
La section vélo ne peut pas être plus « flat » et est plutôt « fast » malgré un vent qui s’est levé plus tôt que prévu. Je passe la première boucle dans la cible en 2h20, mais voilà dès le début de la seconde boucle plus rien dans les jambes, douleurs lombaires, rien de bon ! J envisage même d’en arrêter là, mais bon ce n’est pas dans mes habitudes donc je tente la suite.
J’arrive donc à T2 en 4h52 et en 17ème position (PRO).
Je me dis qu’il faut voir ce que donne ma course à pied et finalement je retrouve mes jambes pour courir.
Je pars aux sensations, je suis dans le tempo et la chance de me retrouver avec la futur 3ème féminine qui a une sacrée foulée (2h58). On fait quasi les deux premières boucles côte à côte (style IRONWAR) toujours dans la cible, sauf qu’en un rien de temps je perds rapidement le tempo pour virer en « vrai » mode survie.
J’ai beau avoir les encouragements de Mathilde Costes et de mes amis Australiens ayant fait la route depuis Perth, cela ne suffit pas.
J’avais déjà pris un sacré coup au moral sur la partie cycliste, là ça m’achève !
Je n’ai pas fait cette route pour bâcher et il est hors de question que je marche, alors je cours mais de moins en moins vite, l’horreur !
3h55 au marathon, donc à quasi une heure de la cible, toujours 17ème PRO (je ne sais pas où est passé le reste de la start list) pour en finir en 9h52.
Je viens de vivre une sale expérience, une grosse déception, du dégout pour tout le travail effectué pour ça !
Maintenant avec Stéphane il faut que l’on trouve le moyen de corriger le tir, avec ce nouveau statut, ces nouvelles expériences et mon nouveau mode de vie.
Une semaine pour effacer tout ça, profiter de la chaleur et de la vie australienne chez mes amis locaux (merci à Carole pour avoir effectué la communication sur les réseaux).
Il reste un hiver pour retrouver le bon chemin !
See ya !

 

result


Autre news:
11/09/2020 : 70.3 Les Sables d'Olonne 2020
04/05/2020 : les quelques Chiffres
20/09/2019 : Occitaman/Occitawoman
13/08/2019 : IM Lake Placid
21/06/2019 : IM Lanzarote /70.3 Les SABLES
16/10/2018 : IRONMAN WORLD CHMAMPIONSHIP 2018 KAILUA KONA HI
16/05/2018 : IM Santa Rosa 2018
16/05/2018 : hibernation 2018
30/01/2018 :
30/01/2018 : Les Voeux 2018 avant le " cut off"


» Consulter les archives

RSS